Assassinat de Khaled Hadj Said : l'acte n'est pas individuel.

mohand's picture
Assassinat de Khaled Hadj Said : l'acte n'est pas individuel.

La vidéo diffusée par les citoyens de Taghardayt accule les autorités sécuritaires à l’adoption de mesures disciplinaires. Néanmoins, et malgré l’évidence, les conclusions de l’enquête diligentée par la DGSN parlent d’actes isolés et d’implications individuelles. Trois fonctionnaires de police, font l’objet de suspension de leurs fonctions et vont répondre de leurs actes devant la justice. Le passage à tabac du citoyen Khaled Hadj Said, s’il implique de manière directe et active quelques policiers, qui peuvent être au nombre de trois ou quatre,  s’est passé en présence de leurs collègues qui n’ont rien fait pour arrêter la démence de leurs collègues et venir au secours de ce citoyens qui finira par perdre la vie. La non-assistance à personne en danger est le moindre reproche qui puisse être fait aux autres fonctionnaires présents sur les lieux. Khaled Hadj Said a été assassiné. Ses blessures lui ont été infligées par des agresseurs en civils, mais aussi par des fonctionnaires de police de surcroit dans l’exercice d’une mission de rétablissement de l’ordre. Toute la lumière doit être faite sur cette affaire.

Quelles que soient les attitudes des services de polices dans la gestion de cette crise, il restera que la défaillance principale reste celle des pouvoirs publics, politiques ou administratifs.

Tags: 

Notation: 

No votes yet

Add new comment

Filtered HTML

  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Allowed HTML tags: <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Lines and paragraphs break automatically.

Plain text

  • No HTML tags allowed.
  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.
CAPTCHA
Accès réservé aux humains.
1 + 2 =
Solve this simple math problem and enter the result. E.g. for 1+3, enter 4.