Lever le front patriotique le plus large.

mohand's picture
Lever le front patriotique le plus large.Lever le front patriotique le plus large.

La clique Bouteflikienne tente de prendre la société de vitesse. Maintenant que la première phase de son plan de maintien est consommée, elle en déploie la seconde phase. Le quatrième mandat serait, à en croire les mandataires du « président candidat », celui de l’instauration d’une seconde république. Véritable, celle-là. Démocratique, moderne, fondée sur des institutions représentatives et des pouvoirs équilibrés. En somme tout ce que la présente n’est pas.

Comme en toutes choses, les promesses n’engagent que ceux qui y croient. Bouteflika, a été de tous les complots et coups de forces, depuis qu’il s’est accoquiné avec le noyau militaire de la bureaucratie algérienne naissante dans le feu de la guerre de libération. Ce Bouteflika, qui s’affichait en « Empereur », lors du cinquantenaire de l’indépendance, va offrir aux algériens une république authentique. La bonne blague ! Lui qui a consacré trois mandats présidentiels à éroder ce qui survécu comme fond patriotique dans la construction nationale algérienne va s’amender et consacrer son futur mandat à accomplir exactement le contraire. Le contraire de ce qu’il fait avec constance depuis 1957. Mais, que diable, pourquoi n’a-t-il pas eu son AIT – AVC plus tôt ?

L’exigence de changement dispose d’une profondeur exceptionnelle dans notre société. Ce qui explique que la clique Bouteflikienne tente de se saisir de ce mot d’ordre. Bien sûre les clientèles tentent d’obscurcir l’horizon ; elles s’agitent, gesticulent et créent un tohu-bohu infernal pour créditer la thèse d’une société algérienne domestiquée et corrompue jusque la moelle. D’une société prête à accepter toutes les usurpations.  Mais, nous le voyons bien, ce système qui n’a jamais disposé d’une véritable base sociale est un géant aux pieds de paille.

Il ne faut pas se tromper, pour qu’il en vienne à étaler ses soutiens impériaux dans une éperdue tentative de tromper, sinon d’intimider, la société, c’est qu’il est arrivé au bout de ses ressources. Toutes ses attitudes sont révélatrices d’une peur panique. A l’international comme au plan national son isolement est total. Tout cela le rend fragile mais, aussi, dangereux. Dangereux s’il gagne, parce qu’il va engager une phase démentielle de prédation et de rapine. Dangereux si son échec n’est pas le fait d’une puissante mobilisation populaire autour du renouveau du projet national.

L’urgence est donc là ! Lever un large front patriotique pour la sauvegarde de la Patrie. Ce front a un nom, celui de la Soummam. La Soummam qui s’impose dans notre trajectoire nationale comme le moment incontestable de légitimité. Inscrit dans le prolongement de l’appel du 1er novembre, le congrès de la Soummam est le moment fondateur de l’Etat national algérien. Il ne faut pas s’étonner que la crise actuelle mette aux prises les acteurs de l’oligarchie militaro-bureaucratique des frontières qui s’étaient ligués, en intelligence avec les mokhabarates du Caire, contre la Soummam, aux défenseurs de ce moment fondateur.

Nous ne sommes pas une génération spontanée qui serait appelée à réinventer le monde. Nous sommes les dépositaires de l’ambitieux projet national algérien, républicain, démocratique et social. Les héritiers de la glorieuse Etoile Nord-africaine, du mouvement national dans sa diversité et du message authentique du front libérateur. Nous ne partons pas du néant et nous n’y allons pas. Nous nous relevons après avoir mis genou à terre. Nous reprenons notre cheminement vers la libération  et le triomphe des libertés et des droits démocratiques. Nous avons dans la Soummam la base du front le plus large des forces patriotiques, nous y avons les bases de la victoire.

Tags: 

Notation: 

4
Average: 4 (1 vote)

Add new comment

Filtered HTML

  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Allowed HTML tags: <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Lines and paragraphs break automatically.

Plain text

  • No HTML tags allowed.
  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.
CAPTCHA
Accès réservé aux humains.
5 + 9 =
Solve this simple math problem and enter the result. E.g. for 1+3, enter 4.