SELLAL IV : A défaut de lecture globale, quelques détails significatifs.

mohand's picture
Si elles venaient à se confirmer, les rumeurs persistantes sur le retour du binôme BELKHADEM/OUYAHIA à la tête de leurs appareils respectifs seraient une clef pour décrypter le réaménagement gouvernemental intervenu jeudi 14 mai 2015. En attendant, il serait hasardeux de tenter une lecture globale sur un choix de gouvernance décidément affranchi de toute logique institutionnelle ou politique lisibles et transparentes.

Tout au plus, peut-on s’aventurer à l’approche de quelques éléments dont il peut paraître possible de donner un certain sens à défaut d'un sens certain.

Nadia LABIDI, ex ministre de la culture, si elle ne paie l’audace de vouloir défendre son honneur devant la justice, pourrait devoir sa disgrâce à une certaine tiédeur ou « retenue » dans la défense de la dispendieuse et fourbe année « arabe » de Constantine. De toute façon, il y a peu de chance de se tromper dans la lecture de ce point, les scandales et suspicions de prévarications n’ont jamais fait chuter de ministres dans ce pays, bien au contraire dirait-on. Se confirme par la même occasion le rôle d’attaché de presse dévolue à la patronne du PT, Louisa HANOUNE.

La promotion du recteur de l’Université d’Alger, Tahar HADJAR, personnage sourcilleux sur la longueur des jupes de le gente universitaire féminine et déconcertant de promptitude lorsqu’il s’agit de soutenir ses agents de sécurité, confirme que l’abandon de la sphère de la pensé et de la culture aux chantres du conservatisme reste la constante la plus pérenne du régime. Confirmation s’il le fallait : la nomination d’Azzedine MIHOUBI à la « Culture ».

La nomination de Tahar KHAOUA, chef du groupe parlementaire du Fln, à la liaison du gouvernement avec les deux chambres du parlement, ne se justifierait par aucune qualité de l’intéressé, à tel point que Boubkeur Derguini, ancien parlementaire Ffs, pleure publiquement du fait de cet outrage fait à la patrie. Seule la bataille de clochers intra Fln serait à l’origine de sa promotion.

Le poste des finances laissé vacant pour des raisons de santé - tout le monde n’est pas « fakhamatouhou » -    voit arriver un technicien de valeur qui ne fera pas plus que son prédécesseur. La nomination d’Abderrahmane BENKHALFA servira longtemps d’aune pour mesurer la démesure de l’arrogance du système. Il rejoint, en cela, le sort de Nouria BENGHEBRIT : des ministres qui peuvent tant, mais qui ne feront rien. A se demander comment ils en sont arrivés à accepter le mauvais sort ministériel qui est le leur.

Yousfi part ; mais, probablement, pour mieux revenir. Cet homme qui a été jugé suffisamment digne de confiance pour lui confier l’intérim le temps de la direction de compagne de la quatrième intronisation, a tout à gagner à s’éloigner des retombées négatives du dossier des gaz de schistes. Une façon de le préserver, surtout que ses successeurs auront à tenir la même barre sous le même vent.

L’arrivée de Nouredine BADAOUI au ministère de l’intérieur vise-t-elle autre chose qu’à mettre un terme aux chamailleries fratricides de deux enfants du clan ? L’un Tayeb BELAÏZ, serait spécialement conseiller du chef de l’État ; l’autre, le DGSN, consolide son aura : il aura survécu à la protesta des URS et à son ministre de tutelle.
 
L’intérêt médiatique du magazine Thalassa pour le littoral algérien semble finalement avoir été un prélude à celui du gouvernement Sellal. Après une succession d’annonces, voici la nomination de l’un des gardes prétorien du système à sa tête. Amar GHOUL, semble avoir une prédilection pour les portefeuilles à fort budget. Nul doute que le secteur du tourisme va connaître une dynamisation comme le régime en a le secret. Mais avec quels partenaires ? L’intérêt français pour ce secteur va-t-il se confirmer lors de la prochaine visite de François Hollande ? A suivre avec intérêt. 

Tags: 

Notation: 

2
Average: 2 (1 vote)

Add new comment

Filtered HTML

  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Allowed HTML tags: <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Lines and paragraphs break automatically.

Plain text

  • No HTML tags allowed.
  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.
CAPTCHA
Accès réservé aux humains.
8 + 7 =
Solve this simple math problem and enter the result. E.g. for 1+3, enter 4.