Documents

Abderrahmane HADJ-NACER : AU-DELA DU M’ZAB, AU-DELA DES CLANS, LA SERVITUDE

mohand's picture

cette fois aussi, dans les symptômes du mal, il faut relever l’assourdissant silence collectif et individuel de nos élites, intellectuels et cadres, hormis quelques rares hirondelles dont chacun sait qu’elles ne suffisent pas à faire le printemps. (...). Il semble cependant que l’élite de ce pays ait décidé de ne plus jamais intervenir en tant que telle.

Tags: 

Pages

Subscribe to RSS - Documents