foot

Je pleure, donc je suis... Algérien.

mohand's picture
EN Algérie 1982


Forger le fer tant qu’il est chaud est une expression consacrée. Alors, autant redire les choses tout de suite : Plus cette équipe « d’Algérie » avance, dans les éliminatoires de la coupe du monde de football, plus elle souligne l’étendue de notre naufrage national.

« Historique », un qualificatif qui va être sur toutes les bouches, qui va barrer toutes les unes. « Les couleurs Algériennes vont être hissées en huitième de finale » ; « Kasamen » va être entonné parmi les seize hymnes qui dominent le football mondial ;… mais, quel est cet être sensé qui affirmera que cela témoigne du véritable niveau de notre football ?

Rabat-joie ? Oui, certainement ! Mais, je le souligne, Rabat-fausses-joies.

Tags: 

EN :l'inoubliable épopée de 1982.

mohand's picture
Forger le fer tant qu’il est chaud est une expression consacrée. Alors, autant dire les choses de suite. L’équipe « d’Algérie » vient de se qualifier aux huitièmes de finale de la coupe du monde de football. « Historique », ce qualificatif va être sur toutes les bouches, sur toutes les unes. Les couleurs Algérienne vont être hissées en huitième de finale ; « Kasamen » va être entonné parmi les seize hymnes qui dominent le football mondial ; mais, quel est cet algérien qui va venir affirmer que notre niveau football-istique est dans ce carré mythique. Celui qui veut mentir est libre de son choix, mais je n'en suis pas.

Rabat-joie ? Qu’importe ! « Les musulmans », « les arabes », « se retrouvent en 1/8e de finale de la coupe du monde ? Libre aux crédules d’y croire. Mais si tel est le cas, ce n’est certainement pas du fait des performances INTRINSEQUES du sport national algérien.
 

Tags: 

El Hardj Nath Lakharth

mohand's picture
Dansons avec ceux de l’au-delà !
L'équipe du "9 3"
Vendredi de prière au Brésil

La coupe du monde n’est qu’un grand temple de la publicité ; alors, autant que l’hameçon convienne et serve à flatter les égos « nationalitaires ».

Dans l'antiquité « les jeux » étaient un moment solennel de conjuration des guerres qui s’accomplissait en laissant libre cours à l'émulation entre les citées rivales entre-elles. Reclus en ces temps modernes, nous sommes loin de cet esprit antique. Nos gladiateurs, reflets du niveau du sport français, même s’ils n’en sont que le second choix, peuvent bien servir à enjôler les relents nationalistes de certains. Pourtant, « leurs performances » ne font que souligner le naufrage du sport algérien.
 

Tags: 

Subscribe to RSS - foot